La ferme et l'école de permaculture de Desnié

 

La vision

Situées au cœur de l’Europe, dans les Ardennes belges, la ferme biologique et l’école de permaculture de Desnié sont plantées dans un paysage magique. La (re)connection à la nature nous semble essentielle pour prendre conscience que nous faisons partie d’un tout et que nous pouvons tous ensemble réenchanter le monde.


Nous avons aussi la conviction que les prises de responsabilité individuelle et collective sont les sources de la transformation majeure dont notre société a besoin pour davantage de beauté, de bienveillance, de respect, de justice et d’abondance partagée.

 
 

La mission

Inspirée principalement des principes de la permaculture, la ferme de Desnié cherche à démontrer la possibilité de créer un lieu autonome indépendant des énergies fossiles et des matières extractibles non renouvelables, tant au niveau de la production alimentaire que des habitats humains.

 

La vocation de notre ferme est aussi d’inspirer les personnes qui souhaitent réaliser un projet de vie qui fait sens tout en respectant les valeurs du Vivant.

 

Nous formons les bâtisseurs d’un nouveau paradigme en leur transmettant des outils techniques et de gouvernance afin qu’ils puissent à leur tour essaimer des solutions qui vont impacter le monde au profit des générations futures.

L'éthique de la permaculture

Selon les pères fondateurs de la permaculture Bill Mollison et David 
Holmgren, les principes éthiques sont des mécanismes issus d’une évolution culturelle, qui tempèrent nos égoïsmes instinctifs et nous permettent de mieux comprendre les conséquences, bonnes ou mauvaises, de nos actes.

 

Plus l’humanité sera puissante et plus l’éthique sera primordiale pour assurer notre survie biologique et culturelle à long terme.

 Les principes éthiques de la permaculture ont été inspirés de travaux de recherche sur les bases de peuples qui ont réussi à vivre en équilibre avec leur environnement beaucoup plus longtemps que les civilisations récentes.

 

Ceci ne veut pas dire qu’il faut oublier les grands enseignements de l’époque moderne, mais que pour réussir la transition vers un avenir durable, il nous faudra prendre en compte des valeurs et des concepts qui sont en dehors des normes culturelles actuelles.


L'équipe

La ferme, c’est d’abord une histoire de rencontre entre des femmes et des hommes, toutes et tous entrepreneurs-formateurs passionnés par la transition écologique et humaine.


La plupart d’entre eux ont suivi des parcours certifiants de design en permaculture en Europe et ailleurs dans le monde.

 

Ils sont des experts dans des domaines aussi variés que l’agriculture régénérative, le maraîchage permaculturel sur petite surface, l’arboriculture, les plantes sauvages et médicinales, le petit élevage à dimension paysanne, la santé naturelle, le design et la création de microfermes, l’habitat écologique et bioclimatique, les thérapies psychocorporelles, le coaching de vie, la permaculture humaine et sociale.

 

Le Design du lieu

Découverte en 2003 par Jean-Cédric Jacmart, cette vieille ferme était alors à l’abandon.

 

L’aménagement a fait l’objet d’une longue réflexion jusqu’au chantier de redéploiement qui a débuté en janvier 2015. Le design initial conçu par Jean-Cédric Jacmart a été complété par Fabian Féraux pour que la ferme puisse devenir un site vivant de démonstration en permaculture et à terme, un lieu de vie résilient soutenu par une production agricole « post-pétrole ».  


Sur une superficie de 9 hectares, principalement constituée au début de prairies, la première phase de transformation s’est terminée au printemps 2017.

 

L'histoire du chantier de 2015 à 2017

Le premier grand chantier a permis d’installer un habitat léger et une roulotte sur le site, une phyto-épuration (lagunage), un jardin potager familial et pédagogique en forme de mandala, une grande mare à biodiversité, une petite mare naturelle, des toilettes sèches, un bâtiment agricole en bois pour abriter des moutons-chevaux-vaches avec un fenil, des terrasses pour l’installation des serres et des jardins maraîchers, un système de gestion et de récupération de l’eau par gravité, la clôture de l’ensemble des prairies, un verger conservatoire et plus de 2000 arbres en haies bocagères.

 

La vieille ferme a été réhabilitée provisoirement pour pouvoir accueillir les maraîchers et le bureau de design PADIA.

 
 

L'histoire des formations

Dès 2015, la ferme de Desnié a organisé ses premiers CCP (Cours de Conception en Permaculture) ou PDC (Permaculture Design Course) dispensés par Sacha Guégan, formateur à la ferme du Bec Hellouin. Se joindront aussi à l’équipe de formateurs Pauline de Voghel et Pauline Lemaire.


Dans le courant de l’été, la rencontre avec Michaël Dossin va accélérer le développement de la ferme. Il sera le co-créateur du jardin mandala et de la parcelle maraîchère avec Jean-Cédric Jacmart et deviendra le responsable de culture du lieu. Par après,  il développera avec Stéphane Mostenne la formation « Jardin potager des 4 saisons ».


En 2017, deux autres rencontres marqueront un tournant dans le projet. D’une part, Eric Luyckx, formateur accrédité par l’UPP (Université Populaire de Permaculture en France) et membre de l’UCIT (Université Collaborative Internationale de la Transition) qui rejoindra l’équipe et remplacera progressivement Sacha Guégan.

 

En 2018, Fabian Féraux, un designer chevronné qui a fondé avec Jean-Cédric Jacmart le bureau de design en permaculture PADIA, intègre l’équipe et anime les formations en Design Avancé. En 2019, Cécile Thibaut, la responsable de culture, intègre les visites pédagogiques et programme la nouvelle formation en maraîchage permaculturel manuel sur petite surface.

 
 

2020

SIXIÈME ANNÈE,

LA BASCULE

Émergence d'une coopérative

Après 5 ans à lancer le projet, Jean-Cédric, le fondateur, ouvre la gouvernance de la ferme en créant une coopérative. Trois associés-fondateurs le rejoignent dans l'aventure: Fabian Féraux, designer en permaculture, à la gestion. Cécile Thibaut, maraîchère, à la tête de la production agricole et de la recherche. Et Walthère Davister, créateur de 7 coopératives et de 250+ emplois dans la Province de Liège, les conseille sur la mise en place de la gouvernance.

Pourquoi accélérer le projet?

En près de 40 ans, la Belgique a perdu 70% de ses fermes, créant une dépendance accrue aux importations pour nourrir sa population. Or, l’envolée des prix pétroliers (et de l’énergie en général) de ces 20 dernières années menace l’équilibre économique de la production agricole et de sa distribution dans le modèle actuel où l’alimentation n’est pas valorisée par nos citoyens comme un élément prioritaire du budget du ménage (13%).

 

La raréfaction des surfaces de terres dédiées à la production agricole nous oblige à redoubler de créativité pour intensifier la quantité et la qualité de nourriture produite par unité de surface tout en s’abstenant d’endommager plus encore les écosystèmes.

 

Face à cela, une génération de plus en plus nombreuse envisage un retour à la terre, et/ou une transition de vie vers davantage de sens. Mais la plupart ne sont pas armés suffisamment, ni en termes de connaissances, ni de compétences pour réussir leur projet. Les formations actuelles peinent à intégrer les demandes de ces nouveaux arrivants (modèles sur petite surface, activité complémentaire, entreprenariat éthique...)

 

Solutions apportées par le projet

La ferme de Desnié est à la fois un lieu de production et un centre de transition à impact. Le pôle agricole contribue à l’alimentation locale, au cœur d’un réseau de producteurs formant un début de ceinture alimentaire Spa – Theux - Stoumont.

 

Depuis plusieurs années le domaine est administré à échelle humaine, en symbiose avec la nature, selon les principes de la permaculture. Dans une vision résolument long-terme, le développement du lieu s'est fait au rythme des saisons, en phasant les investissements. Il en résulte un domaine beau, vibrant de vie, qui s'étoffe petit à petit.

 

Bien plus qu'une ferme, Desnié est aussi un centre de formation qualifiante, ouvert vers le monde, qui accueille chaque année plusieurs centaines de visiteurs et d'élèves, pour les former aux savoirs, savoir-être et savoir-faire d’un monde soutenable et désirable. Un centre de recherche y est adossé afin de diffuser la connaissance produite et capitalisée sur le lieu & par ses équipes dans une logique open source.

Impact à long terme

La ferme de Desnié est un lieu de démonstration d’application de l’éthique et du design en permaculture validant la viabilité et la vivabilité d’un mode de vie sobre dans sa dépendance aux énergies et aux ressources non renouvelables, en particulier dans sa composante alimentaire.

La ferme se veut d’être un exemple en la matière pour pouvoir inspirer, former et soutenir ceux qui rêvent de créer des projets soutenables autant techniquement qu’humainement. Plus de 1000 élèves se sont déjà succédés et essaiment déjà sur leur territoire. La capacité d’accueil de formation devrait doubler d’ici 2021 afin d’accélérer cet impact.

 

Afin de rendre accessibles ces savoirs à chacun, indépendamment de ses moyens financiers, nous nous engageons dans la diffusion écrite et vidéo du contenu des formations, des retours d’expérience et de la recherche effectuée à la ferme sous la forme de contenu gratuit en ligne

Levée de fond et ouverture du capital

Pour réaliser cette vision, nous devons investir pour développer plusieurs axes de développement sur les années 2020-2023.

 

1. Créer une infrastructure d'accueil et de formation afin d’accueillir nos stagiaires dans des conditions plus confortables, notamment dans les périodes hivernales. Ceux d'entre vous qui ont été accueillis dans la bergerie pourront en témoigner: il est temps de dire au revoir aux coups de vent entre les lattes et au foin qui vole sur les plans de design.

 

2. Développer un élevage de moutons par la production & la transformation du lait de brebis (fromage au lait cru affiné et yaourt).

 

3. Poursuivre l’expérimentation grandeur nature de dispositifs de résilience en achevant la mise en œuvre du design de la ferme : autonomie fourragère pour un élevage post-pétrole, gestion hydrique gravitaire & keyline, forêt-jardin adaptée au climat belge et asseoir la rentabilité du maraîchage manuel sur petite surface.

 

4. Transmettre les retours d’expérience de ces dispositifs (mise en place, maintenance, erreurs...) par des contenus en ligne gratuits (videos Youtube, wikipédia du post-pétrole...) au travers d’un pôle recherche.

 

"Ici la Terre", film documentaire

En 2017 et 2018, le réalisateur Luc Dechamps a posé sa caméra à la ferme et est allé à la rencontre de femmes et d’hommes qui nous font découvrir les différentes facettes de la permaculture.


Le film a notamment été sélectionné pour le Transition Film Festival de Melbourne de 2019.


Pour découvrir les dates de programmation du film en Belgique ou acquérir les droits de diffusion pour un événement, visitez le site de Libérationfilms.

Bande annonce du film ici

De nouvelles formations

Face à une demande de plus de contenus, notamment professionnalisants, en 2020 notre offre de formations proposera des stages inédits : « Herboristerie », « Maraichage manuel sur petite surface », « Nouveaux modes de gouvernances », « Mise en œuvre et maintenance projet », « Quête de sens-IKIGAI », « Plantes bio-indicatrices », « Analyses de sol », « Plantes bio-indicatrices », « Keyline design »

 

Contribution sociale & éducative

La ferme collabore avec un centre de formation et d’insertion socioprofessionnelle adapté, le PLOPE. Dans ce cadre, les jardins accueillent une demi-journée par semaine des personnes porteuses d’un handicap, physique, psychique ou sensoriel ou souffrant de maladies chroniques.


Animations jeunesse

La ferme propose des ateliers itinérants d’éducation au et par le cinéma dans les milieux associatifs et scolaires, en partenariat avec l’asbl Loupiote. Un membre de notre équipe est détaché pour aller à la rencontre des élèves et partager notre expérience de terrain au contact du Vivant et les solutions que nous mettons en œuvre pour offrir des perspectives positives pour les générations futures.

Keyline Design

Nos collaborateurs et associés Fabian Féraux et Cécile Thibaut se sont lancés dans l’entreprise du keyline design et ont fait construire une machine agricole contribuant à la régénération des sols, à la gestion des eaux de ruissellement et à la séquestration de carbone. Des tests ont déjà été réalisés sur les prairies de la Ferme de Desnié dans le courant de l’automne 2019 et ils interviennent en Belgique et en France. Plus d’information sur www.keyliners.com

 
 

Soutenir nos anciens stagiaires

et nos partenaires

Dans l’esprit de l’abondance partagée et par reconnaissance pour les nombreux stagiaires qui ont contribué humainement et économiquement à notre lieu, nous souhaitons à notre tour faire connaître leurs talents et leurs projets en lien avec la transition sociale, économique et écologique. En 2020 un index des projets et des personnes-ressource par type de compétence et par zone géographique va être finalisé.

Le bureau de Design PADIA

Un bureau de d’étude et de design en permaculture fondé par Fabian Féraux et Jean-Cédric Jacmart est adossé à l’écosystème de la ferme depuis 3 ans, et contribue notamment à la constitution d’un capital de connaissances sur la mise en œuvre de projets (microfermes, transformation et aménagement de propriétés agricoles, éco-villages, territoires résilients...). En 2020, le bureau de design PADIA passe à la vitesse supérieure et s’étoffe d’une galaxie d’une douzaine d’experts (terrassement, construction d’habitats en bois, arboriculture, maraichage, agriculture régénérative et agroforesterie, architecture éco-construction & éco-rénovation...) afin de pouvoir accompagner les clients depuis la réflexion stratégique et économique jusqu’à la mise en chantier de leur projet.

Le mot du fondateur, du "je" au "nous"...

Je suis heureux de partager cette extraordinaire aventure 2020 avec mes amis et associés Cécile Thibaut, Fabian Féraux et Walthère Davister, avec tous nos amis formateurs passionnés et passionnants... et sans compter avec tous les futurs coopérateurs de la coopérative que nous nous réjouissons de rencontrer.Au nom de toute l’équipe, je vous invite à rêver intensément le monde que vous souhaitez voir, vivre, transmettre à nos enfants... et à passer à l’action, maintenant, tous ensemble


Jean-Cédric Jacmart
Fondateur

 
 
Le Petit monde de Desnié Scrl

Le Petit monde de Desnié Scrl se conforme aux conditions des règlementations en vigueur sur la protection des données et autres lois sur la vie privée.

Vos coordonnées sont collectées pour des raisons de gestion interne et ne seront pas communiquées à des tiers.

Le Petit Monde de Desnié - Société coopérative

Chemin du Coin du Bois, n°1

4910 Haute-Desnié (Theux)

BELGIQUE

TVA: BE 0737.737.953

Numéro d'unité de production: 63044142-59

Numéro de producteur: 000507357-47

Contrôle bio Certisys: BE-BIO-01